Tuesday, 16 March 2010

Autoportrait lettres découpées

















Faites votre autoportrait qu’avec des grandes lettres découpées.

1. Le texte est assez long, mais vous ne serez jamais obligé de lire jusqu’au bout. Il y a trois niveaux de précisions.

2. Version light : je ne liste que les consignes données aux enfants.

3. « Vous dessinerez une tête qu’avec les lettres de votre prénom, et ce sera votre portrait, votre autoportrait ! »

4. « Découper aux ciseaux les plus grosses lettres qu’ils puissent trouver dans ces catalogues. »

5. « Ayez des lettres de toutes les tailles, de deux à six centimètres. »

6. « Alignez-les sur un papier blanc sans les coller, juste pour voir votre prénom en couleur. »

7. « Ne découpez pas de trop près les lettres, donnez quatre coups de ciseaux, et la forme du rectangle obtenue peut être irrégulière. »

8. « Collez les lettres qui formeront votre portrait sur une petite feuille mi-A5.»

9. « Ajoutez les pupilles au stylo-bille ! Dessinez deux gros points noirs dans le blanc des yeux. »

10. « À la fin, découper le contour du visage comme vous le voulez et collez le sur un fond de couleur noir ou autre couleur demi- A5.

11. Si vous avez tout saisi, laissez tomber ce qui suit.

12. Faites collectionner par les enfants les magazines de publicité que l’on trouve dans nos boîtes à lettres. Le mieux est d’y penser longtemps à l’avance et de privilégier des magazines plus rares et spécialisés. Ça marche déjà avec Télérama.

13. Vous allez écrire avec des lettres découpées et collées, comme des gens mal intentionnés ou les plaisantins qui fabriquent et envoient les lettres anonymes.

14. Vous pourriez commencer, par un exercice pratique et poétique qui permettrait de repérer les aspects techniques de ce travail : coller en ligne les lettres de quelques mots choisis d’une poésie écrite sur un cahier.

15. Coller des lettres découpées suppose que l’on fasse des choix : choisir des formes et des couleurs de lettres dans un catalogue, en préférer certaines parmi d’autres, c’est être en arts plastiques. Être en arts visuels c’est choisir, c’est combiner, c’est donc créer.

16. Vous allez faire réaliser une tête assez banale : elle deviendra expressive grâce aux lettres collées.

17. Plus précisément : « Vous dessinerez les différentes parties d’une tête qu’avec les lettres de votre prénom et ce sera votre portrait, votre autoportrait ! »

18. Avant de donner la consigne ci-dessus donnez celle-ci ; « Découpez aux ciseaux les plus grosses lettres de votre prénom que vous puissiez trouver. Les lettres devraient avoir plus de deux centimètres de hauteur. »

19. « Découpez les lettres de votre prénom et tant mieux si elles sont en double en triple. En fonction des tailles et des formes trouvées. » « Ayez recours à votre deuxième prénom s’il y a trop peu de lettres dans le premier. »

20. Une vingtaine de lettres découpées peuvent suffire pour avoir le choix.


21. « Ne prenez pas trop de lettres capitales ! » Les ‘bas de casses’ ou ‘script’ sont plus rondes et souples, il faut les préférer, elles offriront plus de possibilités.

22. « Ayez des lettres de toutes les tailles, de deux à six centimètres. » C’est très difficile à trouver, lorsque l’on ne possède qu’un ou deux catalogue de supermarché !

23. « C’est bien, vous n’avez pas hésité à découper plusieurs fois la même lettre, vous choisirez celles qui vous conviendront par la suite. »

24. « Alignez les lettres sur un papier blanc sans les coller, juste pour voir votre prénom en couleur. »

25. On pourrait immobiliser cet instant par une photocopie ou par une photo numérique en macrophotographie, et mettre, finalement en relation, le résultat ‘ordre et désordre’ ‘portrait et prénom’, ‘l’avant et après’ de l’autoportrait.

26. Attention ! Afin d’être plus précis, certains enfants veulent à tout prix découper les lettres en suivant les contours de la lettre. C’est fastidieux, pratiquement impossible, et très décevant, même pour eux ; imaginez vous découpant une lettre blanche sur fond rouge ! Essayez de supprimer le rouge, si vous y arrivez il ne vous restera que du blanc. . , qu’il vous faudra coller sur le fond blanc de la feuille. Certains le feront si vous ne dénoncez pas ce travers.

27. Insistez bien : c’est les petits rectangles de papier de plus deux centimètres de hauteur qu’ils doivent collectionner.


28. C’est facile de découper assez vite des lettres dans ces conditions.

29. Les lettres vont prendre la forme de longs rectangles irréguliers ; il est presque utile de le dire sinon ils vont focaliser sur le rectangle, du moins pour les plus studieux, alors que ce n’est pas là que l’enfant doit mobiliser toute son attention.

30. Dites : « Ne découpez pas trop près les lettres, donnez quatre coups de ciseaux, la forme du rectangle obtenu peut être irrégulière. »

31. Ce sera la combinaison de la quinzaine de lettres qui devra être le véritable travail de création.

32. Rappel : les lettres doivent être les plus grosses possibles, si elles étaient extraites d’affiches se serait encore plus intéressant. Vous comprenez bien que des petites lettres de deux centimètres ne peuvent pas vous faire espérer obtenir un portrait de grande surface ; elles doivent être choisies le plus ventru et dodu possible.

33. « Collez les lettres qui formeront votre portrait sur une feuille de format A5 plié en deux. » Plus le format est petit, plus l’enfant évitera l’éparpillement, il sera obligé de regrouper, voire de superposer des morceaux de lettres.

34. Je n’ai rien dit sur la colle : mais, « ce n’est pas la colle qui fait le collage ! » Max Ernst. C’est bien sûr de la colle en bâton qu’il faut prendre, c’est celle qui permet de travailler le plus proprement. Le résultat doit être assez précis.

35. Passons maintenant aux difficultés spécifiques que pose le portrait ; ceux qui trouvent que ça se complique, arrêtez de lire ! Rassurez- vous les consignes ci-dessus bien données peuvent suffire.

36. L’autoportrait : « Ne faites pas votre autoportrait symétrique» : les enfants ne peuvent pas vraiment y recourir puisque les lettres de leur prénom ne leur procurent pas forcément les formes qu’ils veulent.

37. Proposez un axe de construction légèrement oblique sur lequel l’enfant va pouvoir ancrer sa tête.

38. Faites nommer par les enfants les différentes parties du visage qui ne se limitent pas à deux yeux, un nez, une bouche : les ailes du nez, les plis qui débutent aux coins des ailes du nez quand on sourit, des lignes sous les yeux, les paupières supérieures, les sourcils, les deux lèvres, la bouche ouverte, les dents.

39. Pendant qu’ils seront au travail vous serez amenés à faire des relances collectives ou individuelles ; en voici quelques unes.

40. Attendez un peu avant de passer de table en table et d’aider les plus déconcertés.

41. « Il arrive que l’on trouve des lettres groupées de son nom ou de son prénom ; il faut les prendre. »

42. « Il est possible de découper de la ponctuation. »

43. « N’hésitez pas à couper des petits bouts de lettres pour les juxtaposer et les superposer comme vous le désirez. »

44. « Ajoutez les pupilles au stylo-bille ! dessinez deux gros points noirs dans le blanc des yeux. » Si ce sont des O qui ont été mis pour les yeux, ce que je viens de dire est simple. « Détournez les pupilles au maximum ? »

45. « Ajoutez peut-être un ou deux morceaux de visage découpés dans le magazine ; par exemple, une vraie main qui gratte le nez, des vrais cheveux, un vrai menton, un bout de front, une vraie oreille. » Ne pas en faire de trop, vous perdriez l’idée générale, c’est-à-dire les lettres qui dessinent son propre portrait.

46. «À la fin, découpez le contour du visage et les oreilles et collez le sur un fond de couleur noir ou couleur mi-A5. » 10,5X15 cm (A5 plié en deux) est le format idéal si vous n’avez utilisé que des catalogues de publicité dans lesquelles il sera difficile aux enfants de trouver des lettres de grandes tailles.

47. En ce qui concerne mon travail avec seulement deux revues, je n’ai pas trouvé un ‘g’ de gilbert de plus de deux centimètres de hauteur.

48. Les enfants peuvent s’échanger des lettres, c’est même recommandé.

49. Essayez vous-même avant d’entreprendre cela avec vos élèves.

50. Il est préférable de ne pas montrer trop tôt vos essais, et même de ne pas les montrer du tout pour ne pas induire les élèves vers un modèle.

51. Cela aurait été mieux que vous n’ayez rien vu non plus avant d’entreprendre votre propre collage/autoportrait que vous devez impérativement faire, pour bien comprendre ‘les joies et les déceptions’ que ce jeu peut procurer.

52. Les lettres les moins fréquentes donc les plus difficiles à trouver sont riches en formes ; b, z, y, dommage pour celui qui n’en possède aucune dans son prénom, et tant mieux il n’aura pas à feuilleter plusieurs magazines pour trouver une lettre rare de cinq centimètre de haut.

53. Vous auriez pu ne travailler qu’avec des chiffres ; date de naissance, âge, taille et poids et/ou combiner les chiffres et les lettres.

54. Notez que ces numéros ne servent qu’à se repérer pour améliorer cette fiche.

55. Aidez- moi à améliorer cette fiche.

56. Gilbert GilbR Villemin. Le lundi 15 mars 2010.










2 Comments:

Anonymous Anonymous said...

Absolument fabuleux comme site, enfin des ateliers expliqués de manière comprensifs par tous, je suis directrice de centre aéré et je vais essayer ses ateliers et les proposer à mes animateurs
Bravo continuer

3 August 2010 at 02:38  
Blogger Alina Billingsley said...

This comment has been removed by the author.

3 December 2013 at 03:25  

Post a Comment

<< Home