Wednesday, 24 February 2010

Picasso-tête-Puzzle-C2/3.












Attention cette séance a beaucoup été faite plus ou moins bien !






Drôle de puzzle.

...Ou combinaison d'éléments de visage appartenant à l'oeuvre de Picasso.

Chaque enfant possède une photocopie de format A3 sur laquelle des éléments de portraits de Picasso ont été découpés e

t rassemblés pêle-mêle ; un chien n'y retrouverait pas ses chiots.

(Trois photocopies A3 sont à joindre à ce texte.)

Il n'y a jamais tous les éléments d'un même portrait sur un même format A3.

Cette feuille photocopiée en noir et blanc pourrait très bien convenir pour deux élèves, c'est selon, mais c'est plus confortable d'être seul avec ce grand format.

Chaque enfant possède une feuille A4 vierge de couleur ou à défaut blanche.

De la colle bâton, qui est préférable à la colle liquide.

L'enfant va découper et choisir des formes dans le format A3 pour les composer de façon à obtenir un portrait sur le format teinté A4. L'enfant sera amené à manipuler les formes, à les combiner, à expérimenter, à choisir avant de coller.

Il est tout à fait possible de colorier la photocopie aux crayons de couleurs ou aux feutres de couleurs claires ou aux pastels frottés avant le découpage, il est aussi judicieux de la faire après le collage.

C'est l'enseignant qui choisit le moment pour coller.


C'est important d'allonger le temps de manipulation des bouts de visage découpé sur le petit format avant de coller !

(Les enfants auront bien des difficultés à retrouver les places exactes des pièces non collées et judicieusement placées lorsqu'ils les retourneront pour les encoller, mais vous n'y pouvez pas grand-chose. Vous n'allez tout de même pas leur demander de mettre des repères au crayon !)

Grâce au petit format, l'enfant va concentrer les formes découpées. Il va être obligé de les superposer. Lui imposer de prendre beaucoup de pièces de façon à construire la tête la plus grosse possible dans le format A4.

Voici ci-dessous la gradation des consignes : je veux dire que les premières consignes sont indispensables, puis elles se compliquent, pour vous et pour les enfants. Adaptez les, à vous et à votre cycle :

« Découpez quelques morceaux dans cette grande feuille et recollez les sur cette petite feuille de façon à obtenir le portrait de quelqu'un que vous n'auriez pas envie de connaître. »

Cette consigne peut suffire.

Les consignes qui suivent doivent enrichir le travail. Choisissez en certaines.




« Vous devrez concentrer, rassembler les morceaux, et même les superposer s'il le faut. »

« Dans le visage, on ne doit plus voir la couleur du fond, ou alors exceptionnellement.»

« N'hésitez pas à utiliser les mains, elles peuvent s'approcher du visage, toucher le visage. Ce personnage que vous n'avez pas envie de connaître peut se gratter le nez, se tenir le menton en regardant méchamment, etc.

«... Mais vous ne pourrez pas faire ce que vous voulez, ce sont les morceaux découpés et retournés qui décideront eux-mêmes de l’attitude (patibulaire, comique, triste...) de l'individu »

« Dans la partie inférieure, il y aura les vêtements du buste, col de dentelle, épaulettes de général, bijoux, cravate, etc. mais vous ne trouverez pas ce que vous voulez. Tant pis ! »

« Vous ferez un cou, grâce à cela la tête ne flottera pas au milieu de la page comme s'il était guillotiné. »

Vous pouvez encore vous contenter de cela. Les consignes suivantes sont difficiles à faire entendre, mais ce n'est pas une raison pour ne pas les donner. (Suggestions pour le cycle 3.)

« Vous pourrez même encore découper certains morceaux. »

« Le portrait n'est pas très intéressant quand il est de face (symétrique). Il est encore moins intéressant quand il est de profil. Il y a beaucoup plus de détails à faire quand il est légèrement tourné c'est-à-dire de trois-quarts. »

« Essayer de travailler l'expression, c'est-à-dire que votre personnage doit avoir une attitude, il doit exprimer un sentiment comme un acteur, il n'est pas figé. Ouvrez-lui la bouche, augmenter le nez, choisissez-lui sa coiffure, faites lui des cernes sous les yeux.

N'oubliez pas que vous n'avez pas envie de le connaître. »

Vous pouvez faire de la pédagogie différenciée, les trois consignes qui suivent peuvent être données aux esprits les plus vifs.



« Si certains traits noirs de la photocopie ne sont pas assez foncés, repassez-les au feutre noir. »

Vous pouvez aussi avoir envie de prolonger certaines lignes, comme la ligne des sourcils qui se prolongent par le nez, une ligne de cheveux qui descend jusqu'au cou, la ligne de la mâchoire. »

« Il faut équilibrer les zones noires, grises et blanches de votre portrait de façon à ce qu’il donne l'impression d'être éclairé par la droite ou par la gauche. »

Ce travail de combinaison de formes choisies dans l'oeuvre de Picasso est l'occasion de montrer quelques tableaux de Picasso ; un livre à consulter peut suffire.

Si vous possédez une reproduction plus grande, ce peut être l'occasion de mener une sérieuse discussion d'analyse.

Gilbert GilbR- Villemin. Le 24/02/10 21:33:45.




J'ai bien souvent vu cette séance menée en classe. N'importe qui peut l'essayer.

0 Comments:

Post a Comment

<< Home